Sylvie Lafrenière

Sylvie Lafrenière

À l’âge de 21 ans, diplômée en psychologie, loin de moi l’idée de  faire carrière chez Desjardins, et pourtant l’aventure se poursuit depuis plus de 30 ans !

De caissière à conseillère en finances personnelles, mon emploi me permet alors de combler mon désir d’aider les gens en les accompagnant à la réalisation de leurs projets.

Dotée d’une personnalité très relationnelle, d’une capacité à relever des défis, forte d’un très bon sens de l’organisation et de la planification, me voici, depuis 8 ans, agente de communication et dédiée à la vie communautaire.

Vous aurez deviné que je suis une personne qui aime être entourée de plein de gens.  Passionnée de plein air, de vélo et de voile, la nature m’inspire et chaque matin, je me lance le défi d’être heureuse dans ma vie et ça fonctionne !

Engagée dans mon milieu et femme d’action, je crois à la force de la coopération pour le mieux-être collectif.  Les communications sont au cœur de mon quotidien, que ce soit en soutien à mes collègues, aux organismes du milieu ou par ma présence dans la communauté à faire rayonner ma coopérative.

Desjardins à travers toutes ces années a contribué à mon développement professionnel et aussi à mon épanouissement personnel Et ça se poursuit !  

Nous étions fiers d’annoncer, jeudi le 20 octobre, une contribution financière de 35 000 $ pour la mise sur pied d’une salle de cardio-vélo à l’école secondaire L’Escale de Louiseville.  Cet investissement majeur provient des sommes amassées dans le cadre du Grand défi Desjardins - Caisse de l’Ouest de la Mauricie pour les jeunes du secondaire. Un projet destiné d’abord aux élèves et qui saura favoriser l’adoption de saines habitudes chez eux ainsi que la persévérance scolaire en créant un milieu de vie stimulant. Au grand plaisir de tous, les retombées seront encore plus grandes puisque cette salle sert aussi au personnel de l’école pour qui des cours sont organisés.  Et plus encore, ce sont les gens de Louiseville et des environs qui en profiteront dans le cadre des cours offerts au grand public.

Rappelons que c’est la réalisation du Grand Défi Desjardins - Caisse de l’Ouest de la Mauricie qui rend possible ce projet grâce aux 135 805 $ en dons amassés par les 12 cyclistes auprès de nombreux partenaires.  On se souviendra que ces 12 cyclistes ont parcouru, à relais, les 3 400 km qui séparent Key West de Louiseville.  Une grande mobilisation dont on entendra encore parler dans les prochains mois, car 100 000 $ ont été versés aux écoles primaires du territoire pour divers projets.

L’engagement se poursuit pour le Grand défi Desjardins – Caisse de l’Ouest de la Mauricie!  Vous vous souvenez de notre défi? Bien sûr que oui, quelle mobilisation de la population de notre belle région!  Les  12 cyclistes Key West – Louiseville , 135 805$ au profit des 10 écoles de la région! 

« On n’en finit plus de boucler la boucle avec ce projet-là »,  c’est ce que me disait mon collègue Joël lundi dernier alors que nous avions pris congé pour aller rouler quelques km avec les cyclistes de Thedford Mine qui arrivaient de leur grand périple depuis Key west!  À leur tour, ils ont amassé de l’argent pour les jeunes de leur région!  Chapeau la Gang de Thedford Mine! Et l’an prochain, la région de la Beauce reprendra le flambeau. 

 ET oui « on n’en finit plus de boucler la boucle avec ce projet-là » puisque dans moins d’une semaine une partie de notre équipe sera présente au 1000km du Grand défi Pierre Lavoie et j’ai nommé :  Joël Bernier, Marie-Christine Hudon, Denis Lavoie, Martin Leblanc et Michel Pelletier sans oublier leur chauffeur/ravitalleur/orthorérapeute officiel Luc Bibeau. Pour cette première participation au 1000km, les sommes amassées iront  aux écoles de St-Barnabé et de St-Paulin,  les heureuses chanceuses de 2016. 

Et oui « on n’en finit plus de boucler la boucle avec ce projet-là » puisque la ville de Louiseville, fait partie des villes hôtes!  Ce qui signifie que la ville sera prise d’assaut par 1000 cyclistes et tout le tralala qui vient avec ça!   Devinez quoi, on m’a demandé de faire partie du comité responsable et devinez quoi, j’ai dit oui! Avec Pierre Cloutier et Geneviève Scott Lafontaine, nous formons un trio d’enfer et plus de 60 bénévoles ont répondu à l’appel.  Quelle expérience de travailler avec l’équipe Pierre Lavoie.  La « machine » est réglée au quart de tour et tout est mis en place pour que le passage du Grand Défi Pierre Lavoie à Louiseville soit inoubliable tant pour les cyclistes que les gens qui seront présents!

La prochaine étape est entre les mains de Joël et son équipe qui, à cette heure, est habité par des papillons dans le cœur et des fourmis dans les jambes, car  jeudi prochain ils seront à la ville de La Baie, sur la ligne de départ du Grand défi Pierre Lavoie et parcourront à relais 1000km en 67 heures et ce, au nom des saines habitudes de vie pour les Jeunes des écoles!   Et l’an prochain… ce sera moi qui relèverai ce défi, j’en n’ai déjà les jambes molles quand j’y pense!

Pour les accueillir, une grande fête s’animera à la place Canadel le vendredi 17 juin  à compter 19h et se poursuivra jusqu’à l’arrivée des cyclistes prévue à 21h45. Spectacles de Cheerleading, de gymnastique, musique, jeux gonflables etc… et à 23h les cyclises remonteront sur leur bécane et poursuivront leur défi dans la nuit jusqu’à  la prochaine étape prévue à Terrebonne. Ils auront laissé chez nous beaucoup d’adrénaline, de la fierté et démontré que tout est possible à qui sait y mettre les efforts!

Soyez prudents à chacun de vos km mes amis! 

Et à vous chers lecteurs, je vous lance le défi de venir les accueillir à la hauteur de leur implication pour les jeunes! Venez faire du bruit, apportez vos trompettes, gazous,  sifflets et clochettes pour les encourager et leur donner toute l’énergie nécessaire pour qu’ils terminent l’épreuve avec succès!

Je suis convaincue que notre présence  saura  toucher le cœur de tous les cyclistes et peut-être permettre à  la ville de Louiseville de mériter le titre de la ville la plus accueillante et recevoir les 25 000$ à investir pour les jeunes!

« On n’en finit plus de boucler la boucle avec ce projet-là! »  Et n’est-ce pas ça être en ACTION? 

IL est toujours possible de faire un don à l’équipe :https://www.legdpl.com/le-1000-km/don-a-une-equipe?id_equipe=3394

vendredi, 20 mai 2016 09:59

On nous annonce un été chaud!

Plusieurs d’entre vous le savent, une partie de mon travail consiste à recevoir, analyser, documenter les demandes de commandites et les présenter aux membres du conseil d’administration.   Vraiment super intéressant mon boulot!  Avec toutes les demandes que je reçois, je constate que cela me place aux premières loges  pour connaître tout ce qui se passera cet été dans la région!  Bien que la chaleur se fasse attendre, je vous annonce un été chaud en festivités de toutes sortes!

Du mois de mai à la mi-octobre, chaque municipalité à a sa Fête de la Famille, son festival, ou sa journée retrouvailles!  C’est beau toute cette diversité et la couleur que prennent les festivités pour chacun des événements!  Les spectacles en plein air, le cinéma sous les étoiles, les jeux gonflables  tant attendus par les tout-petits, des pique-niques et j’en passe…   Je vois déjà les yeux des enfants qui pétillent, les parents qui jasent entre eux et la visite qui débarque en après-midi pour souper  et festoyer ensemble toute la soirée et peut-être jusqu’aux petites heures du matin devant un beau feu camp (les enfants couchés).

Il  y a aussi le Marché Public qui arrive avec l’été en offrant sa fraîcheur, ses saveurs et ses rencontres chaleureuses.  Tous les samedis de 10 h à 15 h, du 11 juin au 27 août, à Yamachiche et les dimanches de 10 h à 15 h, du 26 juin au 11 septembre, à Saint-Élie-de-Caxton.  Je ne peux pas vous en dire plus, mais attendez-vous à des surprises durant l’été!

Je ne peux passer sous silence les nombreux tournois : tournoi familial, tournoi amical,  tournoi de fin de saison, soccer, baseball, balle molle; cet été, il y aura des records d’assistance et de participation, j’en suis certaine! 

Pas le temps pour faire votre gazon, que cela ne tienne, les gens de Saint-Étienne-des-Grès et les environs, vous êtes chanceux puisque la Coopérative de services «Adomicile» est en opération et que 6 jeunes énergiques ne demandent qu’à travailler! 

Ah oui, il faut que je vous parle aussi de la fondation de l’hôpital du CSSSM, car c’est en fin de semaine qu’elle tient sa traditionnelle randonnée de vélos pour amasser des fonds.  Là aussi,  nous aurons des beaux moments entre «pédaleux!»  Toujours pour la santé, il ne faut pas oublier le Relais pour la vie, cette marche de l’Espoir qui se déroulera le samedi 28 mai à compter de 19 h pour se terminer le lendemain matin à 7 h. Pour moi, c’est un rendez-vous depuis 6 ans. En passant, si vous désirez faire un don, vous pouvez communiquer avec moi ou faire un don en ligne en cliquant ICI.  Merci

Est-ce que j’oublie quelque chose? Ah oui, oui,  une date à retenir, le 17 juin  en soirée, les 1 000 cyclistes du Grand défi Pierre Lavoie s’arrêteront à Louiseville. Saviez-vous que la Caisse a une équipe qui la représente?  Toute une activité à ne pas manquer; je vous en parlerai dans mon prochain billet.

Est-ce que j’oublie autre chose?  Oui sûrement, mais une chose est certaine, il y aura un été chaud en festivités de toutes sortes sur notre beau territoire, car beaucoup de partenariats conclus avec les organismes du milieu depuis les derniers mois.  Et, quand les gens me disent : «Merci Desjardins», moi je leur réponds : «Merci à vous, les membres, de contribuer à tous ces projets!»

Passez un bel été!

jeudi, 31 décembre 2015 13:53

Quand passion et valeurs s’unissent…

Après vous avoir raconté comment je m’étais embarquée dans un projet de fou (http://www.cdom.ca/chroniques/tout-un-projet-je-fou)  vous vous souvenez, ce projet où avec 11 cyclistes nous avons parcouru Key West – Louiseville à vélo au profit des 2 000 élèves de la région (http://www.cdom.ca/grand-defi-desjardins).  Voici la suite...

Bien que le projet me semblait plus grand que nature au début, avec toutes les sphères impliquées (écoles, élèves, entreprises, équipe de Pierre Lavoie, équipe des cyclistes, entraînement), l’organisation s'est dessinée et les équipes de travail toutes aussi passionnées les unes que les autres ont pris forme.  Il est certain que cela ne s’est pas toujours passé comme je l’avais prévu,  mais il y avait toujours une solution pour faire avancer le Grand défi.  Nous avions même une phrase fétiche qui disait : «Tout ce qui devra arriver, arrivera!»  Eh, que nous avions raison!

De mois en mois, d’étape en étape, une mobilisation inespérée s'est installée et a envahi toute notre région.  Puis, le «jour J» arriva!

Après tous ses mois de préparation et une nuit blanche à chercher les clés d’un des 3 véhicules récréatifs que nous devions utiliser pour nous rendre à Key West avant d’entreprendre le grand départ à vélo pour revenir à la maison.  Imaginez… 3 véhicules récréatifs remplis de cyclistes, roulant sans arrêt pendant 39 heures pour se rendre au point le plus au sud des États-Unis pour débuter une expérience jamais réalisée!  Je partageais un véhicule récréatif avec 4 gars, oui 4 gars, qui seraient, pour les 12 prochains jours, mes compagnons de voyage, sans me douter qu'ils deviendraient, au fils des expériences vécues, mes amis pour la vie! 

La fébrilité, l’excitation, la fatigue et la peur sont les émotions qui habitaient mes premiers coups de pédale.  Je demandais à la Vie de nous protéger tout au long de ces 3 400 km que nous pédalerions avec nos bécanes sur toutes sortes de routes.

Je peux dire que la première journée a été particulièrement éprouvante!  Alors que mon équipe avait terminé sa journée de vélo, nous recevions un appel d’urgence pour aller aider, avec notre véhicule récréatif, une autre équipe en détresse dans une circulation qui ressemblait au boulevard métropolitain à Montréal à l’heure de pointe!  Ouff... Ils l’ont échappé belle!  Quand tout le monde a été en sécurité et le stress tombé, j’ai compris que  nous formions une seule et grande équipe et que mes expériences vécues par le passé allaient servir. On dit que les voyages forment la jeunesse, moi je préfère dire : «les voyages forment les personnes».

À ce moment, je constatais qu’au travers mes autres expériences de vie, comme  la traversée du Canada à vélo, la traversée de la Gaspésie en ski de fond, deux voyages de 6 mois en petit voilier 8.5 mètres qui nous ont amené mon conjoint et moi du Québec jusqu’en Guadeloupe,  j’avais acquis des forces et des habiletés, autres que le vélo, qui allaient me servir pour réaliser ce périple.  De la boîte à solutions à la boîte à câlins, en passant par le sac de courage et le sac d'attitudes positives, tout serait mis à profit pour vivre une expérience humaine hors du commun! 

À travers ces nombreuses heures consacrées à ce défi, il y a ma découverte de gens formidables, ma rencontre avec Pierre Lavoie, son coup de téléphone surprise et sa vidéo d’encouragement.  J’ajoute à cela, le voyage d’une équipe tissée serrée, l’exploit physique,  notre passage à l’émission «Salut bonjour» (http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/detail/entrevue-traversee-des-etats-unis-a-velo), l’accueil chaleureux et émouvant que nous réservaient parents, amis, collègues et élèves à notre arrivée; la fierté se laisait sur leur visage!

Mission accomplie, les doutes, les peurs ont fait place à la réussite et au succès!  Et que dire de mieux sachant que des collègues Desjardins de Thedford Mines ont accepté de prendre le flambeau en 2016 pour les jeunes de leur région, que notre équipe s’est vu décerner le prix coup de cœur de l’organisation du Grand défi Pierre Lavoie en recevant une place tant convoitée pour le traditionnel 1 000 km l’an prochain et que la Ville de Louiseville a été choisie pour le passage du Grand défi Pierre Lavoie 2016!

Et voici comment une idée de fou et la synergie de 12 personnes ordinaires additionnées à un fort désir de toute une région, peuvent accomplir beaucoup pour la jeunesse! 

Et oui, 16 mois plus tard, un jeudi soir, je suis très émue de voir partenaires, cyclistes, M. Pierre Lavoie et collègues de travail réunis au siège social de la Caisse pour visionner la vidéo souvenir du projet (https://youtu.be/giCc90RwQzI) et entendre dévoiler, de la voix des directrices d’écoles, les 11 projets  qui seront réalisés dans les écoles au cours des prochains mois.  

À ce moment précis, en regardant les membres de l’équipe un à un, je me suis dis avec nostalgie : «Beau projet qui se termine Ma Sylvie»! 

Et oui, on pourrait penser que tout est fini, mais non, rien n’est fini, tout commence; les projets pour les élèves naîtront, les jeunes en profiteront et développeront de saines habitudes de vie qu’ils transmettront à leur tour et… créront un monde plus en santé!

Dans ce projet de fou, cette grande expérience sociale, humaine et sportive, j’ai la grande satisfaction d’avoir mis à contribution ma passion, mes valeurs et mon travail au service d’une cause qui me tient à cœur!  Quel bonheur de travailler pour une entreprise qui choisit de concrétiser de tels projets au profit de leur région!

À la question : «C’est quand mon prochain projet de fou?»  Je réponds : «Je garde l’œil ouvert!»

Et vous, quand une personne vous demandera d’embarquer dans un projet de fou, que répondrez-vous?

Page 2 sur 4