Blogue

Fier ambassadeur du transport collectif!

Fier ambassadeur du transport collectif!

Il y a quelques temps, Émilien Marchand, agent de projet à la «Corporation de Transports collectifs» venait me rencontrer à mon bureau.  Sa visite m’a donné l’idée de vous parler de ce service encore méconnu mais tellement utile pour tellement de gens : le transport collectif.

Le transport collectif, c’est en quelque sorte le transport en commun du milieu rural.  Chez nous, dans la MRC de Maskinongé, le transport collectif, c’est l'utilisation des autobus scolaires, du transport adapté, des transports du Centre de santé et des taxis.  La «Corporation de Transports collectifs» ne possède pas une flotte de véhicules.  Ils créent des partenariats avec des transporteurs qui sont déjà sur la route et qui peuvent offrir des places disponibles, à peu de frais.  Si ce n’est pas ça du développement durable ça!

Autre élément que j’ai retenu de ma discussion avec Émilien, il arrive que des gens s’interrogent : «Est-ce que j’ai le droit de prendre le transport collectif juste pour aller prendre un café avec un ami?» OUI.  Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises raisons d’utiliser le transport collectif.  Cela ne se limite pas aux rendez-vous médicaux.  Ça aussi, c’est du développement durable, car ça brise l’isolement!

Le service est vraiment peu couteux.  Il suffit de se procurer une carte de membre au coût de 5 $ par année et par la suite, un passage coûte 3 $. Toutefois, il faut planifier un peu ses déplacements et contacter la répartitrice 24 h à l’avance pour réserver sa place.

Vous pouvez même réserver votre place en ligne : http://www.ctcmaskinonge.org

Avant toute chose, je souhaitais surtout vous en parler pour vous mentionner que si vous connaissez une personne qui vit de l’isolement, soit parce que conduire devient difficile ou parce qu’elle n’a pas de voiture, pourquoi ne pas lui parler du transport collectif. Vous ferez probablement une différence dans son quotidien.  Ça aussi, c’est du développement durable!

Marie-Christine Hudon

J'ai rejoint l'équipe de la Caisse Desjardins de l'Ouest de la Mauricie, en 2010, pour prendre la responsabilité de l'intégration du dossier du développement durable. À la fin de mes études en Économie et gestion agroalimentaire, mes aspirations m'amenaient vers la mise en marché des produits alimentaires. Finalement, ce sont les valeurs du monde rural dans son entier qui l'ont emporté sur mes aspirations premières. Ainsi, après huit ans comme directrice de la Corporation de développement agroalimentaire du Centre-du-Québec et un poste de conseillère en entrepreneuriat collectif à la Coopérative de développement régional Centre-du-Québec-Mauricie, où j'ai accompagné des comités de développement locaux vers une prise en charge de leur milieu, j'ai été séduite par ce défi ambitieux et nouveau qu'était de faire du développement durable un incontournable au sein de la Caisse et un outil de prise de décision.

Depuis le début de ma vie professionnelle, j'ai participé au démarrage de nombreux projets de développement des milieux et de chacun d'eux, je retire une nouvelle expérience enrichissante. Je crois au pouvoir de la coopération. Je crois aussi au pouvoir de chacun de nous de prendre en charge des projets pour faire évoluer nos milieux. Je conserve toujours un pied dans le monde agroalimentaire par mon implication au sein du conseil d'administration  de la Coopérative qui gère Marché public Yamachiche où je représente la Caisse. Je suis également impliquée personnellement dans divers conseils d'administration. 

Ma plus grande motivation à travailler au développement de mon milieu et au changement de nos habitudes pour la protection de l'environnement vient de mes deux enfants, Émile et Jeanne, pour lesquels j'aspire à un monde toujours meilleur.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter votre commentaire
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Publier un commentaire.
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Derniers blogues

Dernières nouvelles