Blogue

Sonya Blais

Sonya Blais

J’ai fait mon entrée au sein du Mouvement Desjardins à la dernière année de mes études collégiales en administration. J’ai débuté par un poste de caissière, comme la plupart d’entre nous. Par la suite, j’ai occupé un poste de conseillère service aux membres quelques années. En 2001, j’ai fait mon entrée à la Caisse Desjardins Nérée-Beauchemin, maintenant devenue Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, comme conseillère en finances personnelles et j'ai pu poursuivre au sein de l’entreprise à titre de conseillère hypothécaire. J’occupe maintenant un poste de conseillère en développement des affaires et formation.  Mon cheminement m’a permis de développer une expertise en crédit, personnel et hypothécaire, ce qui me permet aujourd’hui d’être une référence en matière de crédit. Pour m’assurer de parfaire mes connaissances et de bien conseiller mes membres, j’ai complété un certificat en planification financière.

Le crédit a toujours été la spécialité que je préférais dans le milieu des institutions financières. Trouver des solutions aux gens, établir des stratégies afin d’économiser des frais d’intérêts, participer à la réalisation des rêves des gens en collaborant au financement pour l’acquisition de leur maison, de leur auto ou de leur bateau c’est très valorisant comme rôle.

Desjardins est une institution financière très bien établie, j’en fais partie et j’en suis fière.

Les débuts d’année sont propices aux résolutions, que vous les teniez ou non, mais aussi à divers questionnements tels que celui de décider de renouveler votre bail où vous demeurez actuellement ou de déménager dans un nouveau logis, ou même peut-être vous questionnez-vous à savoir si vous ferez l’acquisition d’une propriété!  Où vous situez-vous dans tout ça?

Si vous prenez l’option de demeurer dans votre loyer actuel, savez-vous que la reconduction du bail est en principe automatique? Cependant, si le propriétaire de votre immeuble désire apporter des modifications au bail, comme une augmentation de loyer par exemple, il doit obligatoirement vous transmettre un avis écrit à cet effet. Le délai de l’avis variera en fonction de la durée de votre bail. Comme la majorité des baux dure 12 mois ou plus, vous devriez recevoir votre avis d’augmentation 3 à 6 mois avant la fin de votre bail. En considérant que votre bail se termine le 30 juin 2018, votre propriétaire devrait vous transmettre votre avis d’augmentation entre le 1er janvier et le 31 mars 2018. Si vous ne recevez rien de sa part, c’est que le bail est reconduit selon les mêmes modalités.

Si vous recevez un avis de modification des conditions du bail, vous devez, dans le mois qui suit la réception de l’avis, faire part de votre décision à votre propriétaire. Vous devriez donc aviser votre propriétaire si vous décidez de quitter le logement à la fin du bail, vous devriez également l’aviser si vous acceptez les modifications, le bail sera alors reconduit selon les nouvelles conditions. Et vous devriez bien évidemment aviser le propriétaire si vous refusez les modalités proposées. Dans ce cas précis, le bail sera ainsi reconduit, mais le propriétaire devra s’adresser à la Régie du logement pour que cette dernière décide du sort des modifications proposées. Par conséquent, si la Régie donne raison au propriétaire, vous devrez accepter le tout. Faites attention puisque si vous n’avisez pas le propriétaire de votre refus, la Loi considère que vous acceptez les modifications proposées, qui ne dit mot consent comme dit l’expression! Il est donc important d’aviser le propriétaire si vous ne voulez pas d’ambiguïtés!

Si vous ne recevez aucun avis de modification, vous avez tout de même une responsabilité. Vous pourriez décider de demeurer à cet endroit aux mêmes conditions ou vous pourriez décider de quitter ce logement. Si vous désirez rester, aucun avis n’est à transmettre, mais si vous désirez quitter, vous devez transmettre un avis de non-reconduction du bail. Si votre bail n’a pas de durée fixe, un avis écrit d’un à deux mois avant de quitter les lieux doit être transmis; cependant, si votre bail est de 12 mois ou plus, vous devez donner un avis écrit entre 3 à 6 mois avant la fin du bail. Donc, si on revient à notre exemple de bail qui se termine le 30 juin 2018, vous devriez transmettre votre avis écrit entre le 1er janvier et le 31 mars 2018.

Si vous prenez la décision de quitter ce logement pour un autre, débutez vos recherches rapidement pour dénicher le logement de vos rêves! Si cependant l’option de faire l‘acquisition d’une propriété vous intéresse, préparez-vous et venez rencontrer l’un de nos conseillers hypothécaires ou représentants hypothécaires afin de vous faire faire une préqualification. Nos experts vous aideront à planifier ce beau projet et vous guideront dans le processus d’achat. Plusieurs informations sont disponibles sur le web, mais rien ne remplacera les conseils d’experts afin de faire des choix éclairés et de ne pas se surendetter!

La Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie tiendra d’ailleurs une conférence pour les accédants à la propriété le mardi 30 janvier prochain, au siège social situé au 75, avenue Saint-Laurent à Louiseville, à 19 h. Les places étant limitées, je vous invite à communiquer avec nous pour réserver la vôtre!  Lors de cette conférence, on vous expliquera le processus d’achat et sur place, un courtier immobilier, un notaire, une représentante hypothécaire et moi-même serons présents pour vous donner le maximum d’informations pour bien préparer ce beau projet qu’est l’achat ou la construction d’une propriété. Un projet de cette envergure ne se prépare pas en jasant avec le beau-frère qui dit tout connaître, le gars de la shop ou encore, en surfant sur le net!  Faites confiance à des experts et venez nous rencontrer.

Vous envisagez d'acheter une maison plus grande et verser une mise de fonds d’au moins 20 %? Avez-vous pris connaissance des changements prévus pour le 1er janvier 2018? Je tiens à vous mettre en garde. Dans le présent blogue, je serai peut-être un peu plus technique dans mes propos, mais il n’est pas moins important, restez concentrés!

En octobre 2016, des modifications pour la qualification des prêts hypothécaires entraient en vigueur dans l’ensemble des institutions financières. Depuis octobre dernier, on doit qualifier les emprunteurs qui détiennent une mise de fonds entre 5 et 20 %, qui doivent donc souscrire à une assurance hypothécaire telle que la SCHL ou Genworth Financial, sur un taux fixe de 5 ans et ce, peu importe le terme choisi; c’est ce qu’on appelle la qualification en situation de crise.

L’autorité réglementaire des banques du Canada a publié récemment les changements à sa ligne directrice en ce qui concerne la souscription hypothécaire.  On y trouve notamment la notion de «simulation de crise» pour les acheteurs qui n’ont pas besoin d’un assureur hypothécaire puisqu’ils investissent un minimum de 20 % de mise de fonds. Ce changement entrera en vigueur dans l’ensemble des institutions à compter du 1er janvier.

Chez Desjardins, on applique déjà partiellement ce principe et ce, depuis juin dernier. En effet, on applique le principe du taux de qualification pour les financements hypothécaires non assurés ayant un terme de 60 mois et plus. Il est, à mon avis, tout à fait pertinent d’uniformiser le tout, autant pour les prêts assurés, que ceux détenant une mise de fonds d’au moins 20 %. Le but est d’éviter le surendettement des ménages et d’être en mesure de faire face à une augmentation de taux possible et par le fait même, une augmentation des paiements.

Les acheteurs devront, à compter de janvier 2018, prouver qu’ils peuvent acquitter leur hypothèque non assurée (sans SCHL ou GENWORTH) au taux le plus élevé entre, le taux hypothécaire contractuel majoré de deux pour cent et le taux de référence de 5 ans fixé par la Banque du Canada. Actuellement, chez Desjardins, c’est le taux de référence qui sert à vous qualifier.

Le gouvernement a resserré à plusieurs reprises les règles hypothécaires dans les dernières années. Il est important de tenter de limiter l’endettement progressif des ménages. Le crédit est facile d’accès, que ce soit sous forme de cartes de crédit ou de marge hypothécaire. Une éducation économique auprès des emprunteurs est nécessaire, tout en s’assurant de conserver une croissance économique intéressante.

Certains ménages devront revoir leur projet de vente pour acheter une maison plus grande à cause de l’instauration de ces nouvelles règles. Peut-être reverront-ils leur projet et décideront-ils de rénover leur propriété au lieu de la vendre et d’en acquérir une «plus grande et plus chère». Une réflexion sera requise afin de revoir les projets prévus.

Des changements, il y en aura tout le temps. Soyons prévoyants; «Ne vivons pas au-dessus de nos moyens»!

Le temps froid arrive à grands pas, les vents, la neige, etc. Il est grand temps de préparer votre résidence à affronter l’hiver. Préparer votre résidence pour l’hiver peut vous faire réaliser des économies. Voici donc quelques trucs à faire qui pourraient réduire vos coûts de chauffage.

Le premier point qui devrait être vérifié est bien évidemment votre isolation extérieure. Prenez la peine de vérifier le calfeutrant autour des fenêtres et des portes, l’air froid peut facilement y passer donc, en calfeutrant correctement, vous sauverez des coûts de chauffage et ce, en échange d’un léger investissement de temps et d’argent. Tant qu’à y être, prenez le temps de vérifier les coupe-froid des portes et fenêtres. Peut-être ont-ils besoin d’être changés si la souplesse n’y est plus ou s’ils fendillent. L’air froid peut aussi s’infiltrer par les prises électriques intérieures. Pour y remédier, les experts recommandent d’enlever la plaquette et de remplir l’espace par une mousse isolante, disponible en quincaillerie, de remettre la plaquette et le tour est joué.

La fondation aussi est un point à vérifier. Avant la neige, faites le tour de la maison et inspectez votre solage afin de visualiser si des fissures sont apparentes. Si tel est le cas, faites vérifier le tout par un expert dans le domaine et ce dernier saura vous conseiller pour les correctifs à apporter. N’attendez pas que les dommages s’amplifient puisque le coût des réparations aussi sera amplifié!

Un petit tour sur le toit aussi serait opportun, mais soyez prudent! L’entretien adéquat de votre toiture permettra de réduire les risques d’infiltration d’eau et d’éviter des dommages importants. Assurez-vous que le bardeau est bien fixé et vérifiez les gouttières. Nettoyez le tout en enlevant les branches et les feuilles afin que l’écoulement se fasse correctement sans obstruction.

Si vous avez une cheminée, un ramonage est peut-être nécessaire! Prenez le temps également de vérifier le calfeutrage de cette dernière. Il est recommandé de faire ramoner annuellement, donc  important de faire les entretiens réguliers et ce, même si vous ne faites que quelques feux par année. Les experts s’entendent pour dire que la suie durcie et que le nettoyage est plus difficile par la suite. Par conséquent, si vous nettoyez annuellement, vous réduisez vos risques d’incendie.

N’oubliez pas de vider votre boyau d’arrosage avec le gel qui approche. Si vous avez un système d’irrigation pour votre terrassement, assurez-vous de vider toute l’eau à l’aide d’un compresseur à air. Si vous négligez de vider l’eau, vous pourriez avoir de mauvaises surprises au printemps.

Il reste encore de belles journées avant la neige, donc prenez de l’air frais en vérifiant l’ensemble de votre propriété et soyez au chaud cet hiver!

Page 6 sur 22

Derniers blogues

Dernières nouvelles