Blogue

Comment favoriser votre vente?

  • jeudi, 24 novembre 2016 11:33
  • Écrit par 
Comment favoriser votre vente?

Dans un blogue précédent, je vous ai déjà fait part des éléments qui peuvent favoriser votre vente. Dans celui-ci, je vous informerai plutôt des éléments qui peuvent nuire à votre vente.  Les goûts peuvent différer et il faut faire attention quand vous prévoyez vendre.  Vous pouvez adorer la tapisserie, mais faites attention de ne pas trop en mettre, cela pourrait déplaire aux futurs acheteurs!  Certains facteurs peuvent effectivement jouer en défaveur du prix de vente de votre maison et éloigner des acheteurs potentiels.

De plus en plus, nous débutons notre magasinage par le biais des différents sites Internet et nous regardons défiler devant nos yeux les photos de cuisines, salons, chambres des maîtres, salles de bains, etc. de plusieurs propriétés qui pourraient nous intéresser.  Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais si je regarde une cuisine qui me déplaît, je passe à une autre maison. Le «clic» est facile et je consulte une autre fiche de propriété. Donc, si la décoration m’apparaît douteuse ou que je constate un entretien négligé, je vais rapidement délaisser votre maison. Voici donc quelques éléments sur lesquels vous devriez porter attention.

Tout d’abord, on ne le dira jamais assez, la règle dans l’immobilier, c’est la localisation!  C’est un des critères qui va influencer le prix de vente.  Un courtier saura vous le dire.  Il vaut mieux avoir une propriété moins jolie dans un superbe quartier que l’inverse!  Si vos voisins vous nuisent, vous devrez mettre l’accent sur la proximité de services ou avoir d’autres attraits pour compenser.

Un aménagement inhabituel des pièces peut aussi repousser de futurs acheteurs.  Par exemple, toutes les chambres sont au sous-sol, cela pourrait déplaire à certains acheteurs.  Le futur propriétaire doit être capable de visualiser un réaménagement simple et sans investissement supplémentaire.

L’état de votre propriété joue aussi un rôle majeur. Si le futur acheteur qui visite voit que la maison nécessite plusieurs travaux de rénovation, il pourrait se décourager rapidement en voyant l’investissement de temps et d’argent à faire pour la mettre à son goût.  Des matériaux en mauvais état tels que céramique craquée, moulures manquantes, planchers maganés, etc. peuvent aussi décourager l’acheteur potentiel.

Si vous êtes un amateur de tapis ou de tapisserie, sachez que cela ne plaît pas à tous.  Si vous aimez les moquettes, optez pour des tapis ou moquettes amovibles.  De plus en plus, nous pouvons trouver sur le marché des prélarts flottants qui imitent de la céramique ou du bois franc, cette solution peut être intéressante pour un sous-sol, par exemple, et fera possiblement bonne impression pour les futurs propriétaires.  La tapisserie, quant à elle, fait un retour en force, mais encore faut-il y aller de façon modérée.

Assurez-vous de faire un bon entretien de votre aménagement paysager.  Faites «les foins» avant que le gazon ne soit trop long.  Ceci donne un aspect négligé si un acheteur intéressé passe dans la rue avant de planifier une visite.  S’il voit que la pelouse est longue et que l’entretien extérieur est négligé, il croira que l’intérieur a aussi été négligé et va se sauver en courant!  De plus en plus d’acheteurs potentiels vont également consulter «Google Map» pour voir votre maison.  La technologie d’aujourd’hui peut être votre ami, mais aussi votre ennemi.  Faites attention!

Comme vous pouvez le constater, une vente de propriété, ça se prépare.  Un «home staging» peut être une bonne chose à faire.  Des experts dans le domaine peuvent vous conseiller.

Si vous négligez certains points, vous resterez pris longtemps avec votre maison!  Soyez un vendeur avisé et préparez-vous afin de ne pas rater votre coup!

Sonya Blais

J’ai fait mon entrée au sein du Mouvement Desjardins à la dernière année de mes études collégiales en administration. J’ai débuté par un poste de caissière, comme la plupart d’entre nous. Par la suite, j’ai occupé un poste de conseillère service aux membres quelques années. En 2001, j’ai fait mon entrée à la Caisse Desjardins Nérée-Beauchemin, maintenant devenue Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, comme conseillère en finances personnelles et j'ai pu poursuivre au sein de l’entreprise à titre de conseillère hypothécaire. J’occupe maintenant un poste de conseillère en développement des affaires et formation.  Mon cheminement m’a permis de développer une expertise en crédit, personnel et hypothécaire, ce qui me permet aujourd’hui d’être une référence en matière de crédit. Pour m’assurer de parfaire mes connaissances et de bien conseiller mes membres, j’ai complété un certificat en planification financière.

Le crédit a toujours été la spécialité que je préférais dans le milieu des institutions financières. Trouver des solutions aux gens, établir des stratégies afin d’économiser des frais d’intérêts, participer à la réalisation des rêves des gens en collaborant au financement pour l’acquisition de leur maison, de leur auto ou de leur bateau c’est très valorisant comme rôle.

Desjardins est une institution financière très bien établie, j’en fais partie et j’en suis fière.

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire

0
conditions d'utilisation.

Derniers blogues

Dernières nouvelles