Blogue

Le RAP? On fait quoi avec cela?

Le RAP? On fait quoi avec cela?

La plupart d’entre nous rêve d’avoir son propre chez–soi, mais n’a peut-être pas la mise de fonds suffisante pour accéder à la propriété.  Une des options pour la mise de fonds est le RAP. Votre entourage vous en parle, mais vous vous questionnez sur le sujet?  Je tenterai de démystifier le tout dans mon blogue! 

Tout d’abord, le RAP signifie Régime d’accession à la propriété.  Le RAP permet de retirer jusqu’à 25 000 $ (50 000 $ par couple) de vos REER sans payer d’impôt, pour financer l’achat ou la construction d’une propriété que vous utiliserez comme lieu de résidence principale.

Vous disposez ensuite d’un délai de 15 ans pour rembourser dans votre REER la somme retirée.  Le délai de 15 ans débute à compter de la 2e année suivant l’année de l’adhésion au RAP.  Un minimum de 1/15 du montant retiré doit être remboursé chaque année. Vous pouvez cependant effectuer des remboursements supérieurs si vous le désirez.

Comme dans tout programme gouvernemental, certaines conditions s’appliquent!  Pour être admissibles au RAP, ni vous ni votre conjoint ne devez avoir été propriétaires d’une résidence au cours de l’année du retrait REER et des quatre années civiles précédentes. De plus, pour profiter du RAP plus d’une fois, vous devrez avoir remboursé en totalité le RAP antérieur et respecter les délais.

Bon, c’est bien beau ce programme, vous dites-vous, mais que faire si vous ne détenez pas de REER?  Vous pouvez emprunter la somme nécessaire pour cotiser à vos REER sous forme de prêt personnel, tout en respectant la cotisation maximale qui vous est permise. Cette somme sera investie dans un REER pour au moins 90 jours.  Après ce délai, le montant sera retiré sans impôt et sera utilisé pour rembourser le prêt à la Caisse.  Le remboursement d’impôt reçu suite à la cotisation sera utilisé comme mise de fonds pour l’acquisition d’une résidence ou pour la construction de celle-ci.

Vous disposerez alors, comme tout autre participant au programme, d’un délai de 15 ans pour rembourser les sommes retirées. En fait, c’est comme si vous obteniez immédiatement un remboursement d’impôt pour des cotisations futures.

Vous pourriez également décider de commencer à rembourser avant la date prévue, mais la période de remboursement, le 15 ans, demeurera la même. Tout remboursement fait avant le début de la période de remboursement réduira le montant minimum pour la 1re année.

Lors de vos impôts, si le montant que vous désignez comme remboursement est plus élevé que celui que vous devez rembourser pour l’année, le solde du RAP pour les années suivantes diminuera. Vous devrez tout de même rembourser le montant requis l’année suivante. Vous pouvez suivre le montant minimum requis sur l’état de compte à l’égard du RAP que vous recevez avec votre avis de cotisation annuel du fédéral.

Il pourrait arriver que vous ayez eu une année difficile sur le plan financier et que vous ne soyez pas en mesure de rembourser le montant minimum, partiellement ou en totalité. Si c’est le cas, vous devrez inclure le montant non remboursé comme revenu provenant d’un REER dans votre déclaration d’impôt.  Votre solde de RAP sera tout de même diminué comme si vous aviez remboursé le montant requis.  Il faut donc prévoir un impôt supplémentaire à payer.

Le RAP peut être une stratégie intéressante, mais il y a aussi un moment opportun pour le faire et ce, tout dépend de quand vous prévoyez l’achat ou la construction. À la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, vos conseillers sont totalement dédiés à votre réussite financière et seront en mesure de bien vous conseiller afin de voir si cette solution est avantageuse ou non pour vous.

Que vous ayez ou non déjà cotisé à votre REER, si vous êtes en démarche pour acheter votre première maison, il peut être profitable de fouiller toute la question du RAP avant d’agir, venez donc rencontrer votre conseiller à la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie pour en discuter!

Sonya Blais

J’ai fait mon entrée au sein du Mouvement Desjardins à la dernière année de mes études collégiales en administration. J’ai débuté par un poste de caissière, comme la plupart d’entre nous. Par la suite, j’ai occupé un poste de conseillère service aux membres quelques années. En 2001, j’ai fait mon entrée à la Caisse Desjardins Nérée-Beauchemin, maintenant devenue Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, comme conseillère en finances personnelles et j'ai pu poursuivre au sein de l’entreprise à titre de conseillère hypothécaire. J’occupe maintenant un poste de conseillère en développement des affaires et formation.  Mon cheminement m’a permis de développer une expertise en crédit, personnel et hypothécaire, ce qui me permet aujourd’hui d’être une référence en matière de crédit. Pour m’assurer de parfaire mes connaissances et de bien conseiller mes membres, j’ai complété un certificat en planification financière.

Le crédit a toujours été la spécialité que je préférais dans le milieu des institutions financières. Trouver des solutions aux gens, établir des stratégies afin d’économiser des frais d’intérêts, participer à la réalisation des rêves des gens en collaborant au financement pour l’acquisition de leur maison, de leur auto ou de leur bateau c’est très valorisant comme rôle.

Desjardins est une institution financière très bien établie, j’en fais partie et j’en suis fière.

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter votre commentaire
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Publier un commentaire.
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Derniers blogues

Dernières nouvelles