Blogue

Les récentes hausses de taux hypothécaires reporteront-elles votre projet d’achat de propriété?

  • jeudi, 25 octobre 2018 14:33
  • Écrit par 
Les récentes hausses de taux hypothécaires reporteront-elles votre projet d’achat de propriété?

Les récentes hausses de taux hypothécaires reporteront-elles votre projet d’achat de propriété?

Le contexte actuel de la dernière hausse du taux directeur qui a eu lieu le 24 octobre dernier, ainsi que les récentes hausses des taux fixes des divers termes, peut refroidir certains acheteurs. On entend plein de choses autour de nous, on lit sur les réseaux sociaux et divers médias, puis on en vient à plus trop savoir qui ou quoi croire.

Divers médias accusent les institutions financières de «surendetter» les ménages. Je voudrais donc apporter certaines nuances si vous me le permettez.

Tout d’abord, la première étape quand vous prévoyez faire l’acquisition d’une nouvelle résidence est bien évidemment de rencontrer un conseiller hypothécaire ou un représentant hypothécaire afin d’établir votre budget et votre capacité d’emprunt.

Il est fort possible que l’institution financière vous mentionne un montant qui vous apparaît peut-être hors de votre budget. Il est important de savoir que toutes les institutions financières confondues vont établir votre capacité d’emprunt en fonction de vos revenus bruts. Hélas, nous faisons tous notre épicerie avec nos revenus nets, donc cela peut déjà avoir un impact dans les données recueillies pour votre analyse de dossier. Donc, même si l’institution financière vous mentionnait que vous pourriez faire un achat maximal de 175 000 $, ma recommandation personnelle serait d’envisager un coût moindre afin de ne pas être pris à la gorge financièrement.

Les assureurs hypothécaires, tels que la SCHL ou Genworth Financial, acceptent une capacité d’emprunt entre 40 et 44 % de vos revenus bruts. Ça veut dire quoi en termes clairs? C’est que tous vos engagements personnels tels que futurs paiements hypothécaires, futures taxes municipales et scolaires, chauffage, prêts autos ou locations d’autos, paiement minimum de vos cartes de crédit, paiement minimum de vos marges de crédit, tous les paiements reliés à vos divers prêts personnels, tout cela ne devrait pas excéder entre 40 et 44 % de vos revenus bruts, ça ne vous laisse pas un gros «lousse» pour l’essence, assurance auto et maison, sorties au resto, voyage, couches, impôts et autres.

Donc, oui, les institutions financières doivent faire des calculs avec vous, mais la décision finale va toujours vous revenir en tant qu’acheteur. Jusqu’où êtes-vous prêts à vous engager dans un prêt hypothécaire?

En tant qu’institution financière, nous devons aussi vous qualifier avec un taux d’intérêt de référence établi par la Banque du Canada. En date du jour, ce taux est de 5,34 %. Le taux réel que vous paierez sera plus bas, mais on doit prévoir que vous soyez tout de même capable d’assumer cet engagement si des hausses de taux survenaient.

Comme vous pouvez le constater, les institutions financières ne sont pas là pour vous «surendetter», mais bien pour vous conseiller et vous faire certaines recommandations; le résultat final, c’est vous, futurs acheteurs, qui en êtes responsables.

La maison peut être magnifique, mais si elle est au maximum de votre budget, elle deviendra vite un cauchemar. Si votre situation financière devenait plus fragile à la suite à une perte d’emploi, une réduction d’heures de travail, une maladie ou autres, cela pourrait rapidement vous mettre dans le «trouble», comme on dit.

Dans un contexte de hausse de taux comme on vit depuis peu, il est encore plus important de se positionner sur le budget que notre famille peut allouer pour une résidence. Une légère hausse pourrait affecter plusieurs ménages, il faut donc demeurer vigilant. Une vente de propriété peut être plus longue qu'une vente de véhicule et engendre plus de frais aussi, tels qu’une indemnité de bris de contrat, une commission de courtier immobilier ou des frais de notaire pour une quittance. Par conséquent, si notre achat est bien planifié et que nous sommes bien conseillés par notre conseiller hypothécaire, tout devrait bien aller!

À la Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, nous avons à coeur votre réussite financière et nous vous recommandons fortement de venir nous rencontrer pour bien préparer votre projet d’achat de propriété. Un achat de maison est un projet important dans une vie et vous vous devez d’être bien outillé pour y arriver. Venez nous rencontrer!

Sonya Blais

J’ai fait mon entrée au sein du Mouvement Desjardins à la dernière année de mes études collégiales en administration. J’ai débuté par un poste de caissière, comme la plupart d’entre nous. Par la suite, j’ai occupé un poste de conseillère service aux membres quelques années. En 2001, j’ai fait mon entrée à la Caisse Desjardins Nérée-Beauchemin, maintenant devenue Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, comme conseillère en finances personnelles et j'ai pu poursuivre au sein de l’entreprise à titre de conseillère hypothécaire. J’occupe maintenant un poste de conseillère en développement des affaires et formation.  Mon cheminement m’a permis de développer une expertise en crédit, personnel et hypothécaire, ce qui me permet aujourd’hui d’être une référence en matière de crédit. Pour m’assurer de parfaire mes connaissances et de bien conseiller mes membres, j’ai complété un certificat en planification financière.

Le crédit a toujours été la spécialité que je préférais dans le milieu des institutions financières. Trouver des solutions aux gens, établir des stratégies afin d’économiser des frais d’intérêts, participer à la réalisation des rêves des gens en collaborant au financement pour l’acquisition de leur maison, de leur auto ou de leur bateau c’est très valorisant comme rôle.

Desjardins est une institution financière très bien établie, j’en fais partie et j’en suis fière.

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire

0
conditions d'utilisation.

Derniers blogues

Dernières nouvelles