Blogue

Que penser des annonces du budget fédéral 2019?

Que penser des annonces du budget fédéral 2019?

Le budget fédéral a été annoncé mardi dernier et plusieurs annonces pourraient vous toucher. En avez-vous pris connaissance? Moi, oui, mais certains demeurent nébuleux pour l’instant! Voici donc un bref résumé de quelques mesures annoncées.

Une des mesures qui fait jaser autour de moi est l’incitatif à l’achat d’une première habitation! Bonne ou mauvaise nouvelle selon vous? Moi, je suis partagée, puisque plusieurs informations sont manquantes à l’heure actuelle pour se faire une opinion juste de cette annonce. Tout d’abord, on parle d’un nouvel incitatif qui sera en vigueur en septembre, soit tout juste avant les élections fédérales. Cet incitatif devrait permettre aux premiers acheteurs de réduire leur emprunt hypothécaire et ce, sans devoir augmenter leur mise de fonds à investir.

Les conditions d’admissibilité sont principalement que le revenu familial ne devra pas excéder 120 000 $ annuellement. Un des bénéfices de cet incitatif fera en sorte que les paiements hypothécaires seront moindres. L’exemple de calcul diffusé dans les médias est pour un achat de 400 000 $, ce qui est peu représentatif de notre région, j’avoue, mais qui donne quand même une idée de l’impact financier. Donc, dans l’exemple présenté, les premiers acheteurs pourraient bénéficier d’une réduction approximative de 228 $ par mois de leurs mensualités hypothécaires.

L’incitatif proposé est qu’une portion de la mise de fonds nécessaire à l’achat sera prise en charge par la SCHL. Sous quelles conditions? Cela demeure à confirmer. On dit que le tout serait remboursé lors de la revente de l’immeuble, mais qu’adviendra-t-il si les acheteurs ne vendent pas avant 15 ou 20 ans? L’ensemble des modalités ne sont pas précisées dans les documents budgétaires pour l’instant. D’autres informations suivront plus tard en cours d’année et possiblement en septembre lors de la mise en place de tout cela. Le pourcentage de l’hypothèque qui sera pris en charge par la SCHL sera de 5 % pour une maison existante et de 10 % pour les nouvelles constructions.

Une autre des mesures annoncées, et qui touchent aussi les acheteurs d’une première maison, concerne le régime d’accès à la propriété, communément appelé le RAP. La nouvelle mesure permettra désormais de retirer jusqu’à 35 000 $ de vos REER pour faire l’acquisition de votre première maison. Auparavant, le montant était de 25 000 $. L’augmentation du plafond ne sera applicable que pour les retraits effectués après le 19 mars 2019.

Un assouplissement a aussi été instauré pour les couples qui se séparent. En effet, à compter de 2020, en cas d’échec du mariage ou de l’union de fait, le budget propose d’élargir l’admissibilité au RAP. Les conditions seront connues ultérieurement puisque le tout n’est pas mentionné nulle part dans l’annonce du budget pour l’instant.

Les consommateurs se sont aussi vu annoncer une mesure pour inciter les gens à se procurer un véhicule électrique ou à hydrogène. Peu d’informations circulent pour l’instant à cet effet malheureusement. Le gouvernement a annoncé une aide de 5 000 $ aux acheteurs d’une voiture électrique ou à hydrogène de moins de 45 000 $ ainsi qu’une déduction fiscale pour les entreprises qui opteront pour ces véhicules. Plusieurs questions restent en suspens pour l’instant! Il est mentionné que cette aide financière viendrait s’ajouter aux sommes et incitatifs déjà prévus par les gouvernements provinciaux, mais on n’en dit pas plus. On ne précise pas non plus la date d’entrée en vigueur de cette mesure. Donc, tout comme pour les mesures mentionnées plus haut, plusieurs conditions restent à préciser.

Il reste également à voir ce que le gouvernement provincial nous annoncera dans son budget ce jeudi 21 mars! J’y reviendrai donc dans un prochain blogue.

Est-ce que toutes ces mesures seront avantageuses? Reste à savoir les impacts qu’ils auront dans la consommation des consommateurs canadiens.

Sonya Blais

J’ai fait mon entrée au sein du Mouvement Desjardins à la dernière année de mes études collégiales en administration. J’ai débuté par un poste de caissière, comme la plupart d’entre nous. Par la suite, j’ai occupé un poste de conseillère service aux membres quelques années. En 2001, j’ai fait mon entrée à la Caisse Desjardins Nérée-Beauchemin, maintenant devenue Caisse Desjardins de l’Ouest de la Mauricie, comme conseillère en finances personnelles et j'ai pu poursuivre au sein de l’entreprise à titre de conseillère hypothécaire. J’occupe maintenant un poste de conseillère en développement des affaires et formation.  Mon cheminement m’a permis de développer une expertise en crédit, personnel et hypothécaire, ce qui me permet aujourd’hui d’être une référence en matière de crédit. Pour m’assurer de parfaire mes connaissances et de bien conseiller mes membres, j’ai complété un certificat en planification financière.

Le crédit a toujours été la spécialité que je préférais dans le milieu des institutions financières. Trouver des solutions aux gens, établir des stratégies afin d’économiser des frais d’intérêts, participer à la réalisation des rêves des gens en collaborant au financement pour l’acquisition de leur maison, de leur auto ou de leur bateau c’est très valorisant comme rôle.

Desjardins est une institution financière très bien établie, j’en fais partie et j’en suis fière.

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire

0
conditions d'utilisation.