Blogue

Vivre avec moins

Vivre avec moins

Dernièrement, je me suis intéressée à plusieurs articles sur le mouvement du minimalisme. Je trouvais extrêmement impressionnant et quasi surhumain de voir que certaines personnes réussissent à vivre en réduisant de façon importante leurs dépenses courantes et leurs impacts écologiques.

Je reviens tout juste de voyage et, par simple hasard, je me suis mise à observer le mode de vie des habitants. Je me suis rendu compte que plusieurs personnes à travers le monde réussissent réellement à vivre avec moins, sans pour autant se sentir contraintes par cela. Je me suis donc dit : «Pourquoi pas! Si c’est bon pour la planète ainsi que pour mon portefeuille, pourquoi pas?»

Mais par où commencer?

Voici donc en 5 points comment commencer à réduire mes dépenses courantes ainsi que mon impact sur la planète :

1.    Faire l’analyse de mes dépenses

Il semble parfois anodin de faire l’analyse des petites dépenses telles que les cafés, par exemple, mais lorsqu’on calcule à la fin du mois tous les petits cafés achetés au service à l’auto le matin, le montant peut être très surprenant! Prenez un café à 2,50 $, cela équivaut à 17,50 $ par semaine, 77,50 $ par mois et 912,50 $ par année! Ces montants peuvent avoir un impact sur nos finances. Par une malheureuse évidence, les gros engagements sont plus souvent connus de notre part!

2.    Évaluer mes revenus

Évidemment, il est important de ne pas surestimer nos revenus, surtout s’ils sont variables. Dans un tel cas, on doit donc se baser sur le plus faible revenu possible afin de ne pas avoir de surprise. Si vous avez un revenu plus stable, je vous propose de considérer les dépôts gouvernementaux tels que la TPS et le crédit pour la Solidarité comme étant des surplus et non un revenu fixe. Cela vous permettra d’avoir un petit coussin de sécurité.

3.    Définir un budget

Une fois les dépenses analysées et les revenus évalués, nous pouvons mieux définir notre budget. Un jour vous me remercierez! Lorsqu’on prend le temps de faire un budget, on réalise davantage où part notre argent si durement gagné. Il est plus facile ainsi de faire le ratio entre l’argent qui entre et l’argent qui part. On y voit aussi la portion dédiée à nos engagements courants ainsi que la portion utilisée pour se gâter (ce qui est souvent plus élevé que ce qui serait nécessaire).

 4.    Désencombrer l’inutile

Le ménage physique aide au ménage moral! Prenez le temps de vous désencombrer des objets que vous n’utilisez plus. Recycler les vieilles factures et les carnets de notes, faire une vente de garage avec les vêtements et les articles de sport et même faire des dons à des organismes! Tout cela vous permettra d’y voir plus clair et d’avoir conscience de tout ce que vous possédez.

5.    Utiliser ce que je possède déjà

Lors du processus de désencombrement, nous découvrons aussi souvent des choses dont nous avions oublié l’existence et qui peuvent être très utiles! Par exemple, des morceaux de vêtements oubliés depuis longtemps peuvent vous donner l’impression de revamper votre garde-robe et un vieux meuble défraichi peut facilement être rajeuni.

À quoi ça peut me servir de diminuer ma consommation… Pour éviter de tomber dans le piège de la surconsommation? Oui, mais? Pour la planète? Pour éviter de m’endetter?  Pour être moins à risque si je perds mon emploi? Pour voyager plus? Je ne suis pas prête à dire que je me proclamerai une vraie minimaliste un jour, mais si toutefois je suis capable de prendre certaines bonnes habitudes, ça ne peut qu’être positif! L’important, selon moi, c’est de poser les gestes qui nous tiennent à cœur personnellement. Si tout le monde en faisait chacun un petit bout, ensemble, ce serait déjà un très grand pas vers la bonne direction!

Et voilà! Maintenant, qui embarque avec moi pour une petite cure «détox» de son mode de vie?

  • 1779
  • Dernière modification le lundi, 27 juin 2016 11:12
Elisabeth Vanasse (Ancienne collaboratrice)

En tant que conseillère Jeunesse, mon rôle est d’accompagner les membres de moins de 30 ans à travers toutes les étapes de leur vie financière afin de créer des bases financières solides et durables qui les aideront à atteindre leurs objectifs.  Mon but est de vous expliquer le tout de façon accessible afin que votre vie financière ne soit plus jamais compliquée à vos yeux.

Venant d’une famille verte, mon grand-père a fait sa carrière chez Desjardins et mon père est toujours au service de Desjardins, ils m’ont donc transmis les valeurs de coopération et d’entraide de ce grand mouvement.  J’ai fait mon entrée au sein du Mouvement Desjardins en 2014 en tant que conseillère services aux membres. La vie faisant bien les choses, je me suis dirigée vers un poste se spécialisant dans la clientèle Jeunesse. C’est un défi que j’ai accepté sans hésiter, car étant moi-même toujours étudiante au baccalauréat en administration des affaires, je comprends très bien la réalité que vit une grande partie de ma clientèle.

Toujours à l’affût de nouveaux défis et de soif de connaissances, j’ai récemment obtenu le titre de représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers.

Que ce soit pour l’achat d’une voiture, de l’aide financière pour les études, l’acquisition d’une propriété, la préparation d’un projet ou pour vos épargnes, ma mission première est d’être là pour vous, à votre écoute, afin de vous proposer les meilleurs produits et services.  Mon but est de vous accompagner dans tous vos projets financiers en vous simplifiant la vie!

  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter votre commentaire
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Publier un commentaire.
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Derniers blogues

Dernières nouvelles